Fiscalité en Hongrie

Impôts sur les revenus fonciers

Le taux d'imposition à appliquer sur les loyers perçus est un taux unique de 15 %, déduction faite des coûts liés à la location. Les autorités fiscales permettent de déduire automatiquement de l'assiette de calcul 10 % de frais.

Il est également possible de faire baisser ce taux et d'opter pour le mode de calcul aux frais réels s'ils dépassent 10 % du montant des loyers perçus sous condition de présentation des justificatifs.

Cet impôt est prélevé à la source et est payé par notre service de gestion. A noter qu'il n'y a pas d'équivalent à la taxe d'habitation ou à la taxe foncière.

Impôts sur la plus-value immobilière :
Après 5 ans de détention, la plus value n'est plus imposable.
 
Si la revente est réalisée au cours des 5 premières années, le taux d'imposition à appliquer est de 15 % et la plus-value se calcule de la manière suivante :

Durée de détention                                  

                                   Base de calcul

Moins de 2 ans   

                                                       100 %

Entre 2 et 3 ans                                                        

                                                      90%

Entre 3 et 4 ans                                                         

                                                       60%

Entre 4 et 5 ans                                                      

                                                     30%

Impôts français sur les revenus hongrois

La convention fiscale passée avec la Hongrie prévoit l'exonération en France des revenus, bénéfices et plus-values qui ont leur source hors de France. Si les revenus ne sont pas imposés en France, ils doivent être pris en compte pour le calcul du taux effectif d'imposition.

Concrètement, l'impôt est calculé dans un premier temps en tenant compte des revenus imposables en France ainsi que des revenus exonérés par la convention bilatérale.

 

Une fois cet impôt calculé, il est évalué à la baisse en lui appliquant un rapport entre le total des revenus ci-dessus déterminé, par rapport aux seuls revenus imposables en France. C'est la règle du "taux effectif".

A noter que la CSG/CRDS n'est pas à payer sur les revenus locatifs de source hongroise.
Le cas de l'IFI

Pour les personnes soumises à l'IFI, le principe général est que les biens détenus à l'étranger doivent être déclarés et intégrés dans le calcul de l'Impôt sur la Fortune Immobilière, sauf si la convention fiscale signée avec le pays précise le contraire.

 

Ce qui est le cas avec la Hongrie. L'article 23 de la convention fiscale franco-hongroise permet de sortir le bien de la base de calcul pour l'IFI.

Informations apportées par un expert juridique et fiscal.

L'IMMOBILIER À BUDAPEST

RÉGLÉMENTATION LOCATIVE

FISCALITÉ

PROCÉDURE D'ACQUISITION

Consultez nos offres et nos services pour votre projet

d'investissement immobilier à Budapest 

LOGOS STORYS RVB-15.png

STORY'S INTERNATIONAL

21 boulevard Poissonnière

75002 Paris

contact@storys-international.com

01 44 93 55 56

STORY'S SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • Tumblr - White Circle