Les façades d'immeubles à Paris

Le Style Post-Haussmannien (1870-1895)

1870 est avant tout une période d’affrontements pour la commune de Paris et c’est également la mise en place de la troisième République. C’est une période agitée où Paris est toujours dans son mouvement de construction initié par la préfet Haussmann.

Mais pour bien comprendre l’évolution urbaine de la capitale française, il faut se tourner vers les moyens de transport qui vont avoir un impact assez direct sur le développement. En 1828 apparaissent les premiers omnibus tirés par des chevaux. En 1837, la gare Saint Lazare est construite et c’est en 1857 que roule le premier tramway, lui aussi tiré par des chevaux. Mais surtout, c’est en 1890 qu’est construite la première ligne de métro et en 1900 que la ligne 1 est inaugurée.

Ces systèmes de transport horizontaux vont fortement favoriser l’étalement de la ville.

Il ne faut pas oublier l’invention l’ascenseur et son évolution. Il est hydraulique en 1867, à air comprimé en 1890 et enfin électrique en 1895. Ce système de transport vertical va favoriser le développement en hauteur de la ville.

La période Post-Haussmannienne peut se diviser en trois parties :

  • De 1870 à 1880 : cette période est une prolongation simple du style du second Empire.

  • De 1880 à 1884 : il y a incontestablement moins d’exubérance dans ce style architectural. Les frontons se raréfient et les dais et les consoles se font plus discrètes. La tendance va être de privilégier les formes qui ont une signification dans la structure de l’immeuble.

  • De 1884 à 1895 : Depuis Haussmann, la construction est très réglementée. C’est en 1884 que naissent de tout nouveaux styles grâce à une nouvelle réglementation assouplissant les règles qui régissent la construction. Grâce à ces nouvelles règles, les architectes vont puiser leur inspiration dans diverses références comme le style grecque, romain, chez Palladio, Borromini, Mansart, le Gothique, la Renaissance et les styles des différents Louis. Cette époque va apporter une vraie diversité dans le paysage urbain parisien.

1893, la création du Bow-window

Le Bow-window correspond à une avancée de fenêtres sur la façade. Il est d'abord introduit dans l’architecture parisienne par les hôtels particuliers. Il permet d’augmenter la surface des pièces en apportant de la luminosité. C’est à cette date qu’un décret va autoriser leur construction permanente; il doit être construit en pierre, et ne doit pas dépasser la façade de plus de 40 cm.

LOGOS STORYS RVB-15.png

STORY'S INTERNATIONAL

21 boulevard Poissonnière

75002 Paris

contact@storys-international.com

01 44 93 55 56

STORY'S SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • Tumblr - White Circle